Passation d’examens dans des établissements privés catholiques SUD Education 85 écrit au recteur et aux élu-es

, par  Sud Education 85 , popularité : 9%

Le recteur de l’académie de Nantes a décidé que des élèves scolarisé-es dans des établissements publics et laïques iront passer des épreuves d’examens dans des établissements privés ne respectant pas la laïcité.

Or, en vertu de l’article L. 442-1 du Code de l’éducation, les établissements scolaires privés sous contrat, soumis au contrôle de l’Etat, doivent enseigner dans le respect total de la liberté de conscience.
Ils conservent leur caractère propre et peuvent dès lors apposer des signes religieux dans leurs locaux. Pour autant, l’obligation de neutralité s’applique lorsqu’ils sont utilisés comme centres d’examens publics.

Ainsi, tout signe religieux, discret ou ostensible doit être masqué.

Il est évident que certains signes religieux ne pourront l’être au vu de leur taille, de leur intégration dans l’architecture ou de leur fragilité. De plus, le recteur n’aura ni les moyens, ni l’autorité pour exiger que ces symboles soient masqués.
C’est pourquoi SUD Education Vendée exige que le recteur revienne sur sa décision. Faire passer des examens dans des établissements privés, catholiques et séparatistes n’est pas compatible avec les choix des parents et avec notre conception de la laïcité telle que nous la défendons.

SUD Education ne souhaite pas que cette décision vienne adouber une fois de plus les multiples entorses à la laïcité que nous subissons de plein fouet en Vendée et ailleurs.