Non respect du droit syndical par la DASEN

dimanche 16 février 2020
par  
popularité : 3%

39 stagiaires étaient présent-e-s le jeudi 13 février, premier jour du stage SUD "Les pédagogies émancipatrices face à l’individualisme et au conservatisme".

La journée se déroule à merveille, les intervenant-e-s sont brillant-e-s, les ateliers d’une grande qualité ; les stagiaires sont enthousiastes et pressé-e-s de revenir le lendemain.

Sauf pour deux d’entre-nous... qui reçoivent, passé 17h00, un mail pour l’une et un appel pour l’autre de leur circonscription leur demandant de retourner en classe le lendemain, faute de remplaçant-e !

Cette demande est totalement illégale : la participation à des stages de formation syndicale est régie par des textes précis. Les autorisations avaient été données, les arrêtés publiés : l’administration n’a pas tous les droits, nous ne sommes pas ses sujets ! C’est ce que SUD Education a expliqué par téléphone à la DASEN.

Au delà du fait que les collègues ne sont plus censé-es être contactées (mail, téléphone) par les services de l’EN après la classe, il s’agit là d’un non respect de nos droits syndicaux et d’une tentative d’intimidation sur deux collègues, qui en réalité, étaient remplacées le jeudi et le vendredi !

Dès le vendredi matin, les 39 stagiaires ont décidé, collectivement, de rédiger une lettre (ci-dessous) adressée à la DASEN, de la signer individuellement et de la lui porter à 13h45 en ses locaux, collectivement.

Résistons, ensemble, pour protéger nos droits syndicaux ! Nous avons le droit à 12 jours par an pour participer à des stages de formation syndicale, utiles et formateurs. Utilisons-les et ne nous laissons pas intimider par une hiérarchie qui n’a que faire du droit !


Portfolio

JPEG - 2.4 Mo JPEG - 2.1 Mo

Navigation

Articles de la rubrique