Personnels en situation de handicap : quelles conditions de travail ?...

SUD Education ouvre l’enquête en Vendée, pour mieux mener le combat !
lundi 18 mars 2019
par  christinec
popularité : 6%

Personnels en situation de handicap : quelles conditions de travail ?...
SUD Education ouvre l’enquête en Vendée, pour mieux mener le combat !

Notre expérience au CHSCT et en terme d’accompagnement syndical nous donne à penser que les personnes en situation de handicap, dans l’Education Nationale, sont bien souvent maltraité-es par l’institution. Quelle que soit la fonction occupée, (enseignement, vie scolaire, agent-es ou AESH…) le handicap au travail est mal reconnu, parfois même mal vu, et souvent mal compensé. Pourtant, la loi de 2005 est censée encadrer les pratiques de tout employeur pour que ces personnes voient les conséquences de leur handicap compensées par l’Etat. Mais l’Etat ne suit pas la législation qu’il a lui-même mise en place, comme souvent…

Connaissez-vous des collègues en situation de handicap ? L’êtes-vous vous -même ?
Lisez les questions suivantes répondez-y, par tout moyen qui vous conviendra : écrivez-nous, appelez-nous (contacts en p.1) - les questions ci-dessous sont également en pièce jointe au bas de l’article.

  • Avez-vous une RQTH (reconnaissance de la qualité de travailleur-se handicapé-e) ?
  • Si oui, qui vous a guidé-e dans la démarche pour l’obtenir ?
  • A quel rythme voyez-vous la médecine de prévention ? Etes-vous convoqué-e ou faites-vous la démarche ? Dans ce dernier cas, quel est le délai d’obtention du RDV ?
  • Ou bien n’avez-vous jamais rencontré la médecine de prévention ?...
  • Avez-vous déjà bénéficié, sur préconisation de la médecine de prévention, d’aménagements de poste ? Si oui, lesquels ? (matériel ou emploi du temps adapté, aide humaine, allègement de service…)
  • Avez-vous eu un refus d’allègement de service ou d’un autre aménagement ? Si oui, quelle était la raison invoquée par l’administration ?
  • Parlez-vous de votre handicap avec vos collègues ? Si non, pourquoi ?
  • Vos collègues semblent-ils/elles plutôt informé-es de la législation et acceptent-ils/elles les conséquences que vos aménagements peuvent avoir sur leur service, ou sentez-vous une incompréhension de leur part ?
  • Avez-vous déjà cherché/trouvé de l’aide auprès de vos supérieur-es ? D’un syndicat ? De collègues ?

Nous avons besoin d’un grand nombre de témoignages pour faire avancer les choses. Dans les faits, les personnes en situation de handicap se heurtent trop souvent à des refus de l’administration lorsqu’elles font des demandes concernant leurs besoins spécifiques. Certaines décisions sont même parfois discriminatoires. L’allègement de service, par exemple, est souvent refusé après 2 ou 3 ans sous prétexte qu’une circulaire indique qu’il pourrait “notamment” être dégressif… Or, le décret lui-même ne dit rien de tel, et les jurisprudences vont toutes dans le sens du maintien de l’allègement pour les personnes en RQTH. Mais il faut en passer par le Tribunal Administratif !

“Le handicap, tous concernés”, “Mon handicap, j’en ai parlé et j’ai bien fait”... Les campagnes ministérielles incitant les personnes à déclarer leur handicap ont surtout pour objectif de faire remonter le taux d’emploi de personnels en situation de handicap (entre 1,58 et 3,03 selon le mode de calcul, loin des 6 % légaux). Dans les faits, lorsque “en parler” ne suffit pas, l’action syndicale est un levier pour obliger l’administration à respecter ses obligations. Pour répondre à notre enquête, vous informer ou demander de l’aide, contactez SUD Education

A noter : prochain CHSCT le 2 avril. SUD y dispose d’un siège. Nos représentant-es (titulaire et suppléant) s’y rendent systématiquement à deux.


Documents joints

OpenDocument Text - 15.4 ko
OpenDocument Text - 15.4 ko