La DASEN persiste et signe... mais de loin !

Restons mobilisé-es
jeudi 10 septembre 2015
par  christinec
popularité : 5%

De plus en plus fort : la DASEN n’était pas présente hier au CTSD, qui était reconvoqué suite au vote unanime des organisations syndicales représentatives.

C’est donc le nouveau Secrétaire Général qui a été chargé de confirmer ce que la DASEN avait déjà écrit dans la presse : non, le projet n’est pas modifié. Pas d’un iota. D’ailleurs, pour la DASEN, tout va très bien : dans l’interview, elle avait indiqué, par avance, qu’elle ne changerait pas son projet, et qu’elle ne "comprenait pas" . Pour elle, les seuils en Vendée sont hauts parce que... ils ont toujours été hauts ! Ben oui, les Vendéen-nes acceptent de subir depuis si longtemps qu’on ne voit pas pourquoi ils, elles se réveilleraient d’un coup !

Mais il se pourrait bien que le réveil se fasse, même si n’arrange pas la DASEN. Les parents ne décolèrent pas, et si les enseignant-es s’y mettaient... eh bien, le rapport de force pourrait pousser le Recteur à réagir.

Cependant, il ne s’agit pas de déshabiller Pierre pour habiller Paul. Les postes dont nous avons cruellement besoin en Vendée ne sont pas ceux des autres départements de l’Académie ! Il faut davantage de créations de postes au niveau national, et une ventilation qui permette à la Vendée de rattraper son retard.

C’est pourquoi l’action ne s’arrête pas là. Outre les suites qui seront données par l’intersyndicale dans les prochains jours, outre le soutien que nous apportons aux écoles (enseignant-es, parents, élu-es) qui ne baissent pas les bras aujourd’hui, SUD enverra aux écoles un appel à la grève pour la journée du 17, jour de grève nationale dans l’Education nationale, notamment contre la réforme du collège.

Pour la fédération SUD éducation, et pour SUD éducation Vendée, le 17 septembre, c’est aussi le moment d’exiger enfin des moyens pour l’école !
Informations à suivre.

Ci-dessous, la déclaration intersyndicale.


Documents joints

PDF - 124 ko
PDF - 124 ko